Les 5 tendances web qui vont buzzer en 2015

Keley était présent du 4 au 6 novembre au Web Summit 2014, à Dublin. L’occasion de rencontrer les acteurs qui font le web aujourd’hui et d’interagir sur les tendances qui nous attendent en 2015.

Une année riche en innovations, mais s’il ne fallait en retenir que 5, ce serait celles-là. Coup de projecteur sur les tendances qui buzzeront en 2015.

#1 L’Open Innovation

L’Open Innovation consiste pour une entreprise à s’ouvrir vers l’extérieur et à impliquer fortement leur écosystème dans leur processus d’innovation.

Elle a le vent en poupe au sein des grands groupes qui réfléchissent de plus en plus à investir dans les business de demain.

Pour se faire, ils doivent impliquer les salariés en interne mais également fédérer les clients en externe. Ce modèle orienté de l’extérieur vers l’intérieur s’appelle l’Outside-In. Récemment, de nombreuses initiatives ont vu le jour et vont de l’ouverture des brevets à la création d’incubateurs corporates. Pernod Ricard a crée une entité propre, distincte de l’équipe R&D classique. Renault a lancé sa Fab Lab, structure qui permet aux salariés d’échanger sur de nouvelles idées et les invite à modéliser leurs idées.

#2 L’Internet des objets

Le marché des objets connectés pèsera plus de 500 millions d’euros en 2016. Les montres connectées sont en tête des ventes. Les marques se sont emparées du marché de l’Internet des objets et les utilisent afin de récolter des données comportementales sur leurs clients. L’enjeu futur est le stockage de ces données et leur traitement.

#3 L’automatisation des analyses prédictives, « Machine learning »

Aujourd’hui, le comportement de chaque internaute est scruté et examiné afin de proposer les produits et les services les plus pertinents en temps réel mais aussi l’envoie de mails personnalisés.

Le travail d’analyse de comportement est de plus en plus poussé et on parle à présent de marketing prédictif. Comme le démontre Amazon le géant Américain premier dépositaire d’un brevet de prédiction des achats. Ce nouveau dispositif repose sur le traitement des données clients  et l’analyse du parcours et des habitudes de l’acheteur. Grâce à ces futures technologies, les e-commerçants repoussent de plus en plus les limites de la livraison prédictive.

#4 La démocratisation du « virtual commerce »

Les sites e-commerce s’essaient de plus en plus au “virtual commerce”, poussés par le besoin toujours plus présent des consommateurs d’être conseillés et de bénéficier d’une meilleure personnalisation des offres. Les boutiques connectées fleurissent, et de nouvelles innovations voient le jour telles que les cabines avec réalité augmentée, les body scanners, le social shopping, ou encore les puces RFID.

#5 Les nouveaux acteurs bancaires

Les banques en ligne séduisent de plus en plus de clients. Fortuneo (Crédit mutuel), Boursorama (Société générale) ou encore Hello Bank (BNP Paribas) proposes leurs services à moindre coût. Plus besoin de guichets tout se fait par internet. Ces établissements virtuels sans agence, ni conseillers offrent des conditions avantageuses aux clients en cassant les prix.

Selon un sondage TNS Sofres publié en février 2013 les clients des banques lignes auraient augmenté de 200 % par an en 2011 et 2012 soit 2 à 3 millions de clients ce qui représenterait 5% du secteur bancaire.

Aujourd’hui il existe un vrai leadership des banques pureplayers sur Google.

Pour en savoir plus : http://fr.slideshare.net/KeleyConsulting/e-part-de-voix-banque-synthese-vf2-11-mars-2014-sf

Un commentaire

  1. Adrien a dit:

    Poster un article au mois de Juillet qui parle des tendances qui vont « buzzer » cette année… OK ! Merci Captain Obvious

    15 juillet 2015
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *